Découverte musicale : Dropkick Murphys

Votre humble serviteur a pris le temps, entre un combat contre des goules et une escapade avec des succubes, d’aller à la conférence de presse donnée par le groupe The Dropkicks Murphys. Qui sont-ils ? Et que viennent faire ces bagarreurs de Boston au Hellfest ?

   Les Dropkicks Murphys c’est 50% de musique irlandaise, 50% de punk-rock et 100% de gueule de bois le lendemain d’une embrouille avec un leprechaun dans un pub irlandais. Certes, il serait impropre de dire que nous avons à faire à un groupe de métal, mais le festival n’est absolument pas hermétique aux groupes capables de dynamiter une foule. Celui-là en particulier vous entraînent tout à d’abord à danser d’un pied sur l’autre à coup de flûte irlandaise, de mandoline et de banjo. Puis survint l’explosion entre batterie et guitare qui électrise le public et l’invite gaiement à pogoter dans tous les sens ! En définitive, ce n’est ni plus ni moins l’esprit métal.

    Dans ce groupe, les deux bougres de chanteurs réussissent à animer joyeusement leur conférence de presse. Même s’ils se considèrent “trop cons pour changer les choses”, on les découvre concernés par les causes environnementales, en particulier au sujet de la pollution plastique des océans. Aucune une surprise pour un groupe dont nous pourrions interpréter l’oeuvre lyrique de la sorte : “Save water, drink beer” (Sauvez la mer, buvez de la bière). De plus, ils conseillent les futures générations de musiciens “Do music for yourself. Fuck ego and followers” (Jouez de la musique pour vous. Envoyez balader l’égo et les supporters). Ils justifient ces propos en contant l’émouvante histoire de leur montée au sommet, à commencer par  les longs processus de merchandising qu’ils devaient suivre à une époque où internet et le succès rapide n’existaient pas. Toutefois,selon eux ce n’étaient pas un mal, contrairement à la notoriété quasi instantanée qu’un individu peut acquérir à travers une simple vidéo youtube. Parodiant les paroles de l’une de leur musique, ils concluent “Success too fast is an erasable tattoo”. (Le succès trop rapide est un tatouage effaçable).

    Les Dropkick Murphys c’est le groupe à écouter quand on est passionné de musique irlandaise et qu’on rêve de la voir s’incarner de manière plus puissante encore. Alors retenez bien leur nom pour en faire profiter vos camarades à la prochaine soirée, quand vous voudrez danser sur la table en levant votre pinte tout en scandant comme un vrai pirate “I’m Shipping up to Boston !

Guillaume MOINARD

Crédit photo : Dropkick Murphys en concert lors du festival des vieilles charrues 2017, Wikimedia.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.