Comment est votre moustache ?

La pilosité faciale masculine, qu’est-ce que cela vous évoque ? Est-ce simplement une caractéristique physique masculine apparaissant à l’adolescence, et qui donne du fil à retordre aux jeunes hommes ? Est-ce une contrainte ou un élément de mode ? Barbes et moustaches semblent faire leur show depuis quelques années.

Des moustaches engagées !

Messieurs, en ce mois de novembre, vous avez certainement entendu parler du Movember. Il s’agit de vous laisser pousser la moustache durant tout le mois de novembre pour manifester votre soutien à la recherche contre les maladies masculines (comme le cancer de la prostate, des testicules mais aussi tout ce qui touche à la santé mentale). Qu’elle soit naturelle ou taillée, une moustache peut faire beaucoup !

Le site https://fr.movember.com/ évoque « la légende de la moustache » dans son onglet « notre histoire ». Tout commence en Australie au début des années 2000, années de la quasi-extinction de la mode de la moustache. Travis Garone et Luke Slattery se lancent le défi de redonner une place à la moustache en liant ce challenge à une campagne de sensibilisation à propos de la santé masculine et du cancer de la prostate. Les règles qu’ils mettent en place pour participer au challenge sont aujourd’hui toujours en vigueur : participer officiellement au Movember requiert un don de 10$ « to grow a Mo ».

Ce sont aujourd’hui une vingtaine de pays qui participent à ce mouvement. En cette année 2019, movember.com invite les hommes du monde entier à prendre part au mouvement par une vidéo où nous pouvons entendre : « cos’ whatever you grow, will save a bro », c’est-à-dire, « les moustaches, il en faut pour sauver des bros ». Alors, s’il est peut-être trop tard pour cette année, pensez-y l’année prochaine ! Vous pouvez également faire un don toute l’année sur https://fr.movember.com/ .

https://youtu.be/253vmoMy2rw (clip vidéo)

Une Histoire des barbes et moustaches ?

Ce petit “accessoire” de mode, auquel vous ne pouvez échapper sans le raser, ne date pas d’hier. Messieurs, si vous cultivez la moustache, sachez donc que dès l’Antiquité, elle représentait la force et la masculinité, avec sa comparse la barbe. Ces attributs étaient en effet significatifs des dieux (rien que ça en effet), comme nous pouvons le voir à travers les iconographies de Zeus (ou Jupiter de son nom latin) muni de son épaisse barbe et de sa moustache grise. Seuls certains grands hommes arboraient fièrement cette pilosité faciale symbolique, comme les pharaons avec leur barbe postiche et les longues barbes ondulées des perses qui exprimaient elles aussi un pouvoir guerrier.

Malgré son abandon au Moyen-Âge, la pilosité faciale connaît un nouvel élan dès la Renaissance grâce aux hommes de pouvoir. Allant de Socrates et sa barbe symbole d’érudition, jusqu’à Louis XIII et sa moustache bien taillée, en passant par la taxation des barbes de plus de trois jours par Elizabeth 1ère, la pilosité faciale ne cesse d’évoluer selon les époques et leurs modes. Aujourd’hui, nous connaissons les iconiques barbes et moustaches de Dali, Freddie Mercury et les barbes de Victor Hugo ou Sébapasted image 0.pngstien Chabal (pour n’en citer que quelques-uns).

Fun fact : Dali sculptait sa moustache avec du miel, ce qui lui permettait non seulement de lui donner facilement cette forme si particulière mais aussi d’attirer les mouches, source d’inspiration essentielle à ses peintures ! (Source image : Babelio.com)

Mais certaines formes de moustache ou de barbe représentent quant à elles des époques bien précises, parfois sombres. Nous avons tous en tête la fameuse moustache de Hitler, la « mouche », également adoptée par Charlie Chaplin mais aussi par De Gaulle. Une mode qui, aujourd’hui, est source de dérision, comme nous avons pu le voir en 2011 dans le film Intouchable, d’Olivier Nakache et Eric Toledano, lorsque Omar Sy taille la barbe négligée de François Cluzet. Ce passage du rasage permet d’ailleurs de présenter une typologie assez brève des barbes et moustaches existantes. Mais il existe un grand nombre de visages et à chaque visage sa forme de barbe, à chaque homme sa préférence entre barbe, moustache ou rasage complet !

Une mode ou une identité ?

La pilosité faciale semble dépendre des époques et des coutumes propres à chaque société. Les hipsters, arborant fièrement leurs barbes bien taillées, montrent bien que la pilosité faciale relève d’une mode. Loin d’être une preuve de négligence, bien qu’elle ne soit acceptée dans le monde des affaires qu’après les années 2010, elle est une preuve de style, de soin, de réflexion. En effet, n’a pas une barbe de bûcheron qui veut, il s’agit d’un véritable travail d’entretien.

De l’effet de mode, la pilosité faciale glisse de plus en plus vers l’affirmation d’une identité personnelle. Votre barbe, votre moustache, c’est celui que vous souhaitez montrer aux autres mais surtout, vous-même. Votre pilosité faciale en dit plus sur vous que ce que vous pourriez penser. Cela peut donner un indice sur vos origines : les barbes européennes auront plutôt tendance à tirer sur le roux, et ce quelle que soit votre couleur de cheveux, alors que les barbes orientales seront plus sombres. Dans de nombreuses cultures, la barbe a également une signification religieuse, que ce soit dans la religion juive, musulmane, orthodoxe ou chrétienne. La pilosité faciale est donc un choix qui peut représenter une orientation religieuse. Mais aujourd’hui, elle devient plus fantaisiste, semble plus délurée et va même jusqu’à se déstructurer !

Il existe depuis quelques années un Championnat de France de barbe ! Ce dernier a sacré 8 hommes dans autant de catégories différentes : du coup de cœur du jury nous passons à la moustache puis à la barbe naturelle de plus de 20cm. Mais ce n’est pas en France ou le poil est le plus impressionnant. Un championnat du monde des barbes et moustaches sacre les plus belles et impressionnantes pilosités (bien qu’il n’y ait eu que peu d’éditions encore à ce jour). Nous retrouvons dans l’édition 2019, ayant eu lieu en Belgique, 18 catégories différentes. Les plus impressionnantes étant certainement celles sur le podium : celles de Hans-Peter Weis, Aarne Bielefeldt et Garey Faulkner, toutes stylisées avec force de gel et acrobaties ! Aarne Bielefeldt nous rappellerait presque Davi Jones de Pirate des Caraïbes avec sa barbe divisée en tentacules.

Aarne Bielefeldt au Championnat 2019, source The Guardian.

pasted image 0

Alors messieurs, que vous ayez une pilosité faciale fournie ou hirsute, que vous soyez plutôt barbe que moustache et vice versa ou encore des adeptes du rasage de près, soyez fiers de vos poils ! Leur longue Histoire n’attend que vous.

Clémence Verfaillie-Leroux 

Sources :

https://fr.movember.com/?home

https://journalmetro.com/actualites/national/180368/la-moustache-a-travers-le-temps/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Barbe

https://www.worldbeardchampionships.com/ et https://championnatdefrancedebarbe.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.