Rentrée littéraire : Le Petit Polémiste, Ilan Duran Cohen

2029, un dîner mondain, quelques bouteilles de vin, une phrase maladroite d’un petit polémiste télévisuel et c’est un monde qui s’emballe, un rythme qui se brise.

Dans une société où tout est réglé comme du papier à musique suivant le couperet d’un Algorithme pour préserver nature, santé, égalité et vie sociale. Rien n’est laissé au hasard. Malheureusement, Alain Conlang, petit polémiste télévisuel, n’échappe pas au couperet de la bienséance imposée par ce nouvel ordre social.

Dans son nouveau roman paru chez Actes Sud en cette rentrée littéraire 2020, Ilan Duran Cohen brosse le portrait d’un monde où l’air est aussi respirable qu’étouffant. Le lecteur suit la descente aux enfers du personnage d’Alain Conlang. Une remarque sexiste entraîne un déchaînement judiciaire sur ce personnage alors pris au piège par une société où l’altérité dérange et effraie.

La narration homodiégétique adoptée par Ilan Duran Cohen met en avant la solitude croissante de son personnage. Dans un premier temps, tout est concentré sur l’isolement social du petit polémiste, un brusque changement qui entame sa notation gérée par l’Algorithme. Plus rien ne lui sera toléré. La multitude de micros et caméras des rues et appartements scruterons d’autant plus les faits et gestes du personnage. Une avocate à des années lumières des réalités sociales, une mère désemparée face à son fils, un frère en transition, un meilleur ami au bord du suicide, une compagne apeurée et un procès qui s’éternise… À qui faire confiance ? À qui se confier ? Où peut-on penser librement sans craindre d’être dénoncé ou écouté ? 

Le 1984 de 2020, quand George Orwell trouve un successeur.

Pris au piège dans un monde où la pensée personnelle n’a plus sa place, Alain Conlang retrouve dans un deuxième temps une bouffée d’air frais. Alors que son frère devient sa sœur, il hérite de sa nièce et de son jeune stagiaire, rejetés par la société. Ces deux jeunes personnages, emprunts d’espoir et d’innocence, donnent un second souffle de vie à un homme en chute libre. Intervient alors une double voix narrative à la fois bienveillante et révoltée qu’il vous faudra découvrir.

Entre enfermement, incompréhension, méandres judiciaires, petits moments de joie et amour familial, Le Petit Polémiste est une œuvre riche en réflexion et émotions. Vous allez vous prendre d’amitié pour ce personnage si inadapté à son monde, détester la norme sociale et mépriser certains personnages autant que vous les comprendrez. Votre perception du monde actuel et du futur ne pourra que s’en voir changée.

Foncez découvrir cette œuvre bouleversante où la vie de tout un chacun à l’apparence si bien réglée n’est en réalité qu’une façade bancale. Dévorez donc avec avidité cette œuvre à la lecture facile. Offusquez vous et attendrissez vous devant cet exercice d’imagination où se mêlent utopie et dystopie.

N’hésitez pas à nous partager vos impressions après votre lecture si le cœur vous en dit ! 

Clémence Verfaillie-Leroux 

Sources :

1 Comment

Laisser un commentaire