2021 et ses changements : L’Affaire du siècle, la force éco-citoyenne rend justice au climat

L’Etat contraint en justice pour inaction climatique

Dans ses deux derniers rapports, le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) alerte sur les dangers de la hausse de 1,5°C d’ici 2100. Face à cette urgence climatique, les experts appellent à une prise de conscience collective des conséquences d’un tel réchauffement. C’est le 17 décembre 2018 que les quatre organisations françaises, Notre Affaire à tous, Greenpeace, la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’Homme et Oxfam France, décident de mener leur combat face au dérèglement climatique et assignent en justice le gouvernement français pour « inaction face aux changements climatiques ». Ces associations laissent deux mois à l’Etat pour renforcer ses mesures contre quoi, il sera mené en justice au Tribunal administratif de Paris. Cette action citoyenne met en valeur l’importance de faire de la lutte contre le réchauffement climatique une des priorités des gouvernements actuels et futurs. Se joignent à cette action citoyenne des artistes, des acteurs ou encore des youtubeurs. Vincent Verzat, vidéaste-activiste et fondateur de la chaîne « Partager c’est sympa », témoigne : « J’attends de la décision de justice qu’elle rappelle l’évidence : que l’Etat français est responsable, qu’il n’a pas pris et ne prend toujours pas la mesure de la catastrophe. On doit réduire de 40% nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. On va deux fois moins vite que ce qu’il ne le faudrait. » 

Cette prise de parole citoyenne s’inscrit dans un lignée d’actions européennes comme en 2015, lorsque la justice avait sommé le gouvernement des Pays-Bas de concrétiser davantage la réduction des gaz à effet de serre ou encore lors des grèves étudiantes Friday For Future, lancées par Greta Thunberg.

Un long combat citoyen de deux ans 

Alors que la pétition mise en place pour soutenir l’Affaire du siècle atteint le million de signatures en trente-six heures, puis deux millions en un mois, le gouvernement réfute sa responsabilité dans un rapport d’une quarantaine de pages envoyé à l’association Notre Affaire à tous. Le 16 mars 2019, deux jours après le dépôt du recours devant le Tribunal administratif de Paris, plus de 36 000 manifestants ont envahi les rues de la France entière pour scander des slogans tels que « Et 1 ! Et 2 ! Et 3 degrés ! C’est un crime contre l’humanité ! ». Après cette vague de manifestations, les citoyens français ont continué à faire pression sur le gouvernement et ont grossi les rangs de l’Affaire du siècle jusqu’à atteindre les 2,3 millions de signatures le 14 janvier 2021, jour de l’audience. L’inaction du gouvernement français est alors déclarée « illégale » par le Tribunal administratif de Paris. Ce premier grand procès climatique marque une victoire dans la prise de conscience collective de la responsabilité gouvernementale face aux mesures à prendre et respecter pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Lou ATTARD

Couverture : Alma Mater

Sources :

https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/video-l-affaire-du-siecle-retour-sur-une-affaire-hors-norme_4258869.html

https://www.franceinter.fr/environnement/l-affaire-du-siecle-l-etat-condamne-pour-son-inaction-climatique-decision-historique

Laisser un commentaire