La boîte de tomates pelées ou comment racler les fonds de tiroirs élégamment

Biscottes, haricots en bocaux et petits pois congelés… Parmi ces aliments injustement relégués au second plan, la boîte de tomates pelées est la conserve la plus consommée en France. Guillaume Marinette a d’ailleurs dédié à cette alliée sans faille, l’ouvrage Juste une boîte de tomates pelées, pour prouver à tous les haters qu’elle ne compte pas que pour du beurre. 

 

Cuisiner n’est ni trop long ni trop compliqué.

Dimanche, 19h00, le frigo est vide et la dernière supérette a fermé ses portes. Livreur de pizzas qui caracole entre les voitures ? Restaurant chinois au coin de la rue ? Que nenni pour Guillaume Marinette qui nous explique comment faire une tatin de tomates en seulement 30 minutes avec une boîte de tomates pelées, et quelques ingrédients trouvés au fond d’un placard. “Personne n’a vraiment le temps de cuisiner et tout le monde déteste faire les courses. Moi même, je n’aime pas les recettes qui durent plus de quinze minutes” nous avoue-t-il. Il ajoute “la cuisine n’est pas une association de produits rares et très chers mais la maîtrise d’ingrédients rudimentaires”, il vaut mieux donc se concentrer sur une bonne sauce à base de tomates pelées en conserve que chercher la balance parfaite entre la spiruline et le yuzu.

 

La tomate pelée rhabille sa cousine fraîche pour l’hiver. 

Croquer dans une tomate, c’est doux et sucré avec une pointe d’acidité, c’est juteux et vraiment frais. Mais ce délice n’est que de courte durée puisque sa saison, en France, ne couvre que les mois de juillet à octobre. Pour Guillaume Marinette il n’y a donc aucun doute, hors saison, il est préférable de déguster une boîte de tomates pelées : une tomate fraîche hors saison est mauvaise et présente un bilan carbone catastrophique. L’idéal est donc de se tourner vers une conserve de tomates récoltées en Italie ou en France.” D’ailleurs, pour lui “elle n’a rien à envier à la tomate fraîche” puisque celle-ci, grâce à son mode de préservation, permet de mieux réaliser  certaines recettes. Effectivement lors de sa mise en conserve, la tomate est chauffée à plus de 100°C produisant ainsi un jus de cuisson idéal pour des plats à base de sauce comme le chili con carne. Du côté des tomates cerises, des alternatives (disponibles dans certaines marques de moyenne distribution comme La Primavera) sont également possibles et encore plus bluffantes : “Quand j’ai présenté mon clafouti de tomates cerises, mes éditeurs les ont prises pour des fraîches et ont pensé que je me moquais d’eux !” confie Guillaume Marinette.

 

Manger des conserves c’est aussi bien manger.  

La cuisine du placard, c’est avant tout ça, chiner les dernières denrées dans les tiroirs et en faire un vrai plat. D’autant plus qu’un légume en conserve n’équivaut pas à un légume bas de gamme. L’auteur de Juste une boite de tomates pelées, nous précise d’ailleurs que “les tomates en conserves sont récoltées à la bonne saison permettant d’avoir un produit globalement meilleur”. Leur cuisson très élevée durant la mise en conserve multiplie les antioxydants présents dans le légume. Ce processus s’effectue moins de six heures après la cueillette, permettant de garder un maximum d’éléments nutritifs. La diététicienne Valérie Méry-Mandeville quant à elle, souligne l’absence de peau : “C’est notamment à cause de la cellulose qu’elle contient que la peau de la tomate peut compliquer la digestion« . Toutefois, méfiance, certaines boîtes de conserve tirent une certaine malveillance de leur fort taux de sel ajouté. Pour être sûr de choisir la meilleure, vérifier la teneur en sodium, si elle est en dessous de 120 mg pour 100g, elle est pauvre en sel.

Alors, étudiants, en ce début d’hiver osez accueillir dans vos cœurs la boîte de tomates pelées, alliée des saisons froides et surtout du portefeuille.

Pauline Gabinari

Source : Juste une boite de tomates pelées, Guillaume Marinette, Editions Marabout, 80p, 7euros90

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.