World of Warcraft : le pari du Classic !

Voilà déjà quinze ans que World of Warcraft a envahi les ordinateurs de toute une génération. Alors considéré comme une référence, le jeu s’est bien vite retrouvé noyé sous une vague d’extensions et de déceptions. Désormais, Blizzard semble déterminé à reconquérir le cœur de ses fans, en commençant par celui d’Alma Mater. 

World of Warcraft Classic ou l’appel de la nostalgie,

En 2004, alors que Youtube n’existait pas encore, que Facebook voyait tout juste le jour depuis la chambre d’un jeune étudiant d’Harvard et qu’Emmanuel Macron entamait sa dernière année à l’ENA, Blizzard sortait World of Warcraft (WoW). Très vite, ce MMORPG au sein duquel les joueurs partaient en solitaire ou en groupe à l’assaut de l’univers fantastique d’Azeroth, s’imposa en la référence absolue des jeux d’aventure en ligne, voire du jeu vidéo en général. De nombreuses extensions virent ensuite le jour. Les deux premières, très appréciées des joueurs, furent considérées comme l’apogée de WoW et lui permettant même d’atteindre les 12 millions de joueurs réguliers. Malheureusement, les suivantes, souvent perçues comme trop simples, incohérentes et ayant une communauté trop juvénile, poussèrent les joueurs à abandonner leurs personnages, ne laissant plus qu’à peine 3 millions de fidèles. 

WOW1.jpg

Fin 2017, poussé par une forte communauté de joueurs nostalgiques et toujours en deuil, Blizzard annonça, sous les cris et les larmes de joie des fans présents pour l’occasion, le retour de la version initiale du jeu. Il s’appellera World of Warcraft Classic (WoW Classic). Pensant initialement satisfaire une infime partie de la communauté jouant à WoW, la société américaine n’imaginait pas un seul instant qu’un réel engouement puisse exister et que les anciens joueurs reviendraient. Qui voudrait rejouer à un jeu vieux de 15 ans, réputé pour sa difficulté et son investissement, à des années lumières des jeux actuels ? Quelle ne fut pas la surprise pour les développeurs quand, le 27 août 2019, jour de la sortie, des milliers de joueurs se connectèrent dès minuit faisant exploser les serveurs. Le succès fut tel que certains joueurs attendirent plus de 8h avant de pouvoir se connecter. WoW en profita même pour établir des records sur la plateforme de visionnage Twitch. Dans la hâte plus d’une dizaine de nouveaux serveurs furent créés afin de permettre aux joueurs de se connecter. Trois semaines plus tard, le succès est pour l’instant toujours présent, comme l’atteste la foule connectée tous les soirs.

Mais alors d’où vient cet engouement ? 

Sans prétendre connaître la réponse exacte, plusieurs pistes existent selon les joueurs et les discussions que l’on retrouve sur les forums. La première est tout simplement la nostalgie. Celle d’une enfance ou d’une adolescence passée à explorer, au lieu de réviser, la vaste carte proposée par WoW. Autant d’aventures se soldant par des rencontres et parfois des amitiés. Certains, de retour aujourd’hui, cherchent pour leur part à retrouver une difficulté qui n’existe plus et qui, pourtant, participait au charme de l’aventure. Car Wow Classic c’est avant tout un défi long et complexe, demandant une persévérance à toute épreuve. C’est un bon moyen de renouer avec le goût de l’effort, de mieux profiter des quelques récompenses perçues au cours de l’aventure. Et puis quoi de mieux qu’une réelle difficulté pour amener les joueurs à coopérer ensemble ? Car c’est aussi cet aspect communautaire, où chacun est amené à se côtoyer, à s’aider et à échanger dans le but d’avancer dans l’aventure, qui manquait à beaucoup de joueurs. À la vue de ces éléments, on comprend mieux le retour d’un bon nombre d’anciens joueurs, aujourd’hui parents. Enfin, de nombreux débutants ou joueurs connaissant WoW depuis seulement les dernières extensions se sont également lancés dans l’aventure afin de découvrir ce monument du jeu vidéo qu’ils n’avaient jamais eu la chance de connaître. 

WOW 3.jpg

Car oui, WoW Classic est bien plus qu’un jeu, c’est bel et bien une aventure. Une aventure dans un monde d’héroïc fantasy où l’on choisit sa classe, sa race et la faction que l’on souhaite représenter, parmi l’Alliance et la Horde. Une aventure où l’on grandit avec son personnage et où tout effort mérite sa récompense. Une aventure où l’on vient à bout des dangers de Kalimdor et de Lordaeron. Une aventure où l’on rencontre d’autres aventuriers et où l’on se lie d’amitié. Bref, une aventure où l’on s’amuse tout du long. 

Donc si toi aussi, nouveau joueur ou ancien nostalgique, tu souhaites t’aventurer en Azeroth, rejoins-nous ! 

La guilde Alma Mater se trouve sur le serveur Amnennar côté Horde. Envoie-nous un message si tu es intéressé pour la rejoindre. Le but est de centraliser la communauté étudiante de Paris au sein d’une même guilde pour jouer ensemble.

Alban GEORGE

Crédit photo : Blizzard Entertainment

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.