Tribune : que penser d’Octobre rose ?

 L’action Octobre rose vise, depuis 25 ans, à sensibiliser à la lutte contre le cancer du sein. Des actions de dépistages organisés sont mises en place, de même que plusieurs appels aux dons pour aider la recherche contre le cancer du sein sont réalisés autour d’événements ludiques et solidaires. Il s’agit d’une opération mondiale (70 pays participants) où des événements et campagnes de communication  autour de la lutte contre le cancer du sein se mettent en place à différentes échelles et cela durant tout le mois d’octobre.

 

Une mobilisation annuelle à succès

 

La brochure 2019 de cancerdusein.org présente, sous la forme d’une plaquette synthétique, non seulement ce que sont les cancers du sein, mais aussi les progrès de la recherche et les différents traitements en toute transparence. Dans une succession de petits textes ludiques, dans un format de question-réponse, la brochure rappelle les symptômes et les moyens de diagnostiquer un cancer du sein, elle prévient et invite à réaliser un dépistage précoce tout en rappelant les comportements à risque face à la maladie. Une page traite également du cancer du sein chez l’homme qui touche 1% d’entre eux, bien trop souvent oublié.

Deux pages entières sont dédiées aux « mots des cancers du sein », vocabulaire parfois peu connu du grand public et pourtant si important ! Les premiers mots évoqués concernent en effet l’« autopalpation » (« gestes simples qui permettent de mieux connaître sa poitrine afin de pouvoir déceler toute anomalie et la signaler à son médecin  »)  et « antécédents familiaux », mais on peut aussi y trouver un vocabulaire bien plus précis comme « mastectomie partielle ou totale » (« acte chirurgical qui consiste à retirer tout le sein […] » ou « ablation du cancer et d’une collerette de tissu du sein qui l’entoure […] ») , des mots qui font peur mais qu’il faut connaître.

Octobre rose permet de diffuser des messages de prévention, de traiter les tabous et de sensibiliser grands et petits, durant un mois entier autour de la lutte contre le cancer du sein. A travers de nombreux événements caritatifs, souvent iconiques et marquants, des dons sont récoltés pour aider la recherche contre le cancer du sein.

Ainsi, ce 1er octobre 2019, la Tour Eiffel s’est habillée de rose pour le lancement du mouvement, véritable symbole à la fois Parisien et mondial. A ses pieds était donné un concert caritatif, HEROSE, où près de 5000 personnes se sont réunies. Des courses rythment également ce mois de solidarité. A Paris, l’Odysséa s’est ouverte  les 5 et 6 octobre pour une nouvelle édition. Il s’agit d’une course qui avait permis en 2018 de récolter 520.000 € au profit de Gustave Roussy. A l’étranger aussi, le mouvement est très présent. Le Pinkathon mobilise en effet les coureurs de San Francisco ce 26 octobre et deux treks d’orientation, « Rose Trip », sont même organisés cette année au Maroc. H&M, après avoir commercialisé l’année dernière des soutien-gorge conçus pour les femmes ayant subi une mastectomie, a lancé ce 1er octobre, et ce jusqu’au 31, une « opération solidarité » grâce à la vente de boîtes cadeaux à 0,50€ pièce dont les recettes seront reversées à la recherche. Tant d’événements et d’actions à l’échelle mondiale, qui contribuent à financer la recherche contre le cancer du sein mais aussi à accompagner les malades au cours de leur traitements et même après. 

Octobre rose permet à tout un chacun de s’informer mais surtout de s’investir durant un mois entier autour de la lutte contre le cancer du sein, mais n’oubliez pas que les dons peuvent être faits toute l’année sur https://www.cancerdusein.org/ !

 

Un mois pas si rose

 

 Une interview de l’Express, « la guimauve d’Octobre rose », présentait dès 2015, la controverse des mammographies systématiques. Octobre rose semble être, pour certains médecins, une action qui va à contre-sens, infantilisante et moralisatrice. De fait certaines informations se retrouvent trop normalisées et manquent de fiabilité scientifique. Il en devient toujours nécessaire de vérifier les sources des informations que font passer certaines brochures. La polémique tourne autour du dépistage mais aussi autour du « fait médiatique » que représente Octobre rose.

Au niveau strictement médical, certains dépistages donnent parfois lieu à des traitements inutiles. Des cancers qu’il ne serait pas utile de traiter font alors l’objet de chimiothérapies ou d’opérations. Un certain nombre de cancers détectés par la hausse des mammographies n’est en effet que bénin. Ce genre de tumeurs peut évoluer très lentement tout au long de la vie de la patiente et se résorber ou simplement ne pas bouger du tout, les rendant presque inoffensives. Il s’agit donc de sur-diagnostics, véritablement nocifs pour les patientes. En 2014, on estimait à 22% le nombre de sur-diagnostiques (selon une étude canadienne). Il ne s’agit pas là de scepticisme, mais d’une véritable alerte de professionnels de santé contre les limites des dépistages organisés. Il est nécessaire de lutter contre leurs excès, tout en les maintenant. Ce qui constitue un véritable défi en raison du phénomène de « pinkwashing » qui ne cesse de desservir Octobre rose et ses initiatives. 

Il existe une véritable polémique médiatique liée à l’utilisation abusive du symbole d’Octobre rose, née aux Etats-Unis. Tout d’abord, la communication faite autour de cette action possède ses détracteurs. Une publicité de cancerdusein.org met cette année en scène des corps nus, de femmes et d’hommes, s’enlaçant, presque langoureusement, rassemblés par un ruban rose, ce le fameux symbole du mouvement. Ce clip de 20 secondes affiche le slogan de 2019, « Tous unis par une même couleur » et s’inspire de la photographie lauréate de l’édition 2016 du concours Estée Lauder Pink Ribbon Photo Award. Mais il peut amener à se poser certaines questions. Il joue avec la sensualité des corps dénudés, véritables outils de communication. Le message pourrait sembler quelque peu effacé au profit des images de ces corps et la sensualité dégagée par cette courte vidéo. Là où l’affiche, elle, montre sobrement des mains entourées du ruban rose, cette vidéo reprend des thèmes polémiques quant au corps féminin et à sa représentation médiatique.

De nombreuses marques surfent également sur cette sensualité liée à Octobre rose, à l’image de la femme et de son corps. La frontière est parfois ténue entre une marque qui soutient véritablement Octobre rose et une autre qui joue de cet outil marketing. Comme il est facile de nos jour de faire imprimer des tee-shirts ou des tasses floquées d’un ruban rose ! Certains parlent de « tentatives opportunistes » comme nous pouvions le lire dans Santé magazine en 2017, ce qui constitue un exemple type du « pinkwashing ». Il convient donc d’être attentif aux marques véritablement partenaires du mouvement Octobre rose. Dans la brochure 2019 de cancerdusein.org, nous pouvons voir en effet, dès la deuxième page, une cinquantaine de marques partenaires du mouvement, allant de H&M à M6 en passant par la Monnaie de Paris. N’hésitez surtout pas à vous renseigner pour que les bénéfices que vous créez soient réellement versés à la lutte contre le cancer du sein !

BrochureLesCancersDuSein2019.png-01

Octobre rose reste une véritable action de solidarité, un rassemblement associatif et médiatique autour de la lutte contre le cancer du sein, plein de bonnes intentions et d’initiatives essentielles. Vous pouvez faire un dons directement sur https://www.cancerdusein.org/

Pour ceux qui auraient manqué Octobre rose, sachez que le mois de novembre est dédié, lui, à la lutte contre le cancer de la prostate et des testicules. C’est le Movember, alors messieurs, laissez vous pousser la moustache pour manifester votre soutien à la cause !

Clémence Verfaillie-Leroux

 

Sources « mobilisation annuelle”:

https://www.cancerdusein.org/bienfaiteurs/h-m

https://www.sortiraparis.com/actualites/a-paris/guides/95850-octobre-rose-2019-a-paris-le-programme

http://www.cancerdusein.org/octobre-rose/brochure-des-informations-a-partager

https://fr.movember.com/

Sources  « octobre rose, manifestation à débats » :

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/cancer-du-sein-stop-a-la-guimauve-d-octobre-rose_1723419.html

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/cancer-du-sein-une-nouvelle-etude-remet-en-cause-le-depistage-organise_1323213.html

https://www.cancerdusein.org/octobre-rose/evenements-passes-octobre-rose/2017/le-clip-rubanrose25    (pour le clip vidéo)

https://www.cancerdusein.org/octobre-rose/octobre-rose  (pour l’affiche)

https://www.santemagazine.fr/actualites/octobre-rose-stop-au-pinkwashing-198453

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.