L’endométriose, la méconnue cousine du cancer

Terme encore peu connu aux oreilles du grand public, l’endométriose est une maladie exclusivement féminine dont le nom commence enfin à se faire entendre. 

 

L’endométriose, qu’est-ce que c’est ? 

Le mécanisme exact de l’endométriose n’est pas connu avec certitude. Il semblerait néanmoins que pour les femmes atteintes de cette maladie chronique, les cellules de l’endomètre, tissu recouvrant l’intérieur de l’utérus, migrent en dehors de celui-ci et colonisent d’autres organes de l’abdomen, provoquant kystes et lésions. Ces cellules agissent selon le schéma de la métastase des cellules cancéreuses, tout en étant bénignes.

Il est difficile de définir une endométriose car il en existe en vérité plusieurs. Chaque femme semble développer une endométriose qui lui est propre, rendant le traitement complexe ; d’autant qu’aucune recherche de traitement n’est actuellement en cours en France.

La violence du silence 

Une femme sur  dix est atteinte d’endométriose en France. Chacun a dans son entourage une femme qui souffre. Les douleurs provoquées par les crises d’endométriose peuvent être semblables aux douleurs ressenties lors d’un accouchement, ou lors d’un infarctus. Ce n’est pas normal d’avoir mal pendant ses règles, malgré ce que la réticence de certain.e.s professionnel.le.s de santé à l’égard de cette maladie pourrait laisser penser.  “Vous savez, je ne crois pas vraiment à l’endométriose” ose dire un gynécologue à une patiente. Pourquoi tous ces symptômes dans ce cas ? Ces nausées, ces vomissements, ces évanouissements, ces douleurs, cette infertilité, cette gêne dans les rapports sexuels, ces migraines et autres ? “Vous devez simplement être quelqu’un d’un peu sensible”.

Encore une fois, elle est renvoyée dans le silence et la honte qu’on lui impose. Violence supplémentaire à ses douleurs et à cette maladie qu’on ne lui laisse ni montrer ni dire.

Pourtant, une malade subit son endométriose tout au long de sa vie et dans des étapes cruciales de sa vie d’adulte, comme la maternité par exemple. En effet, une grande partie des femmes atteintes d’endométriose ne réussiront pas à avoir d’enfant de manière naturelle pour cette raison. Beaucoup d’entre elles auront recours à la PMA, impliquant les souffrances morales et physiques supplémentaires que nous connaissons.

Le silence des mondes politiques, médiatiques et médicaux entraîne un sentiment de honte pour la malade, dont l’entourage ignore l’état de santé. La maladie est invisible, indicible, inaudible même pour certains.

Comme pour beaucoup d’autres causes, il est aujourd’hui plus que temps d’écouter la voix de ces femmes qui souffrent. 

Valentine L. Delétoille

 

Sources : 

http://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/endometriose/quest-ce-que-cest 

https://www.inserm.fr/en/health-information/health-and-research-from-z/endometriosis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.